background
  • Métiers de la santé
  • A à D
  • Assistant de soins en gérontologie

Fiche métier "Assistant de soins en gérontologie"

Social / éducatif

Quelles sont les principales activités ?

Les Français vivent de plus en plus longtemps : c’est un motif de satisfaction, même si cela s’accompagne d’une augmentation des maladies chroniques et d’une hausse du nombre de personnes âgées dépendantes.

Dans ce cadre l’assistant de soins en gérontologie (ASG) intervient pour aider et soutenir les personnes fragilisées par la maladie dans les actes essentiels de la vie quotidienne, en tenant compte de leurs besoins et de leur degré d’autonomie. Cela, en établissement ou au domicile de la personne.

L’ASG est un aide-soignant ou un aide médico-psychologique déjà expérimenté dans la prise en charge de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou en grande dépendance : il exerce en équipe pluridisciplinaire, sous la responsabilité d’un professionnel paramédical ou d’un travailleur social. Il contribue à l’évaluation des besoins de personnes âgées présentant des déficiences sensorielles, physiques ou psychiques ou des troubles du comportement. Il participe à la surveillance, à la prévention des complications et au soutien de ces personnes et de leurs aidants.

L’ASG contribue ainsi à restaurer ou préserver l’autonomie des personnes âgées et à maintenir ou restaurer l’image que celles-ci ont d’elles-mêmes. Enfin, il participe à la mise en œuvre du lien social et lutte contre la solitude et l’ennui.

L’assistant de soins en gérontologie exerce dans un hôpital ou une structure personnalisée.

Pour quelle rémunération ?

Le salaire mensuel brut d’un assistant de soins en gérontologie à l’hôpital est d’environ 1 799€ en début de carrière et de 2 464€ en fin de carrière, avec une prime d’ASG mensuelle brut de 90€.

Quelles sont les compétences et qualités nécessaires ?

L’assistant de soins en gérontologie assure avec attention, vigilance et sollicitude tous les actes qui soulagent une souffrance, créent du confort, restaurent et maintiennent une bonne qualité de vie de la personne âgée.

Dans sa tâche, il écoute, conseille, soutient et guide l’aidant de la personne âgée et l’accompagne dans le choix de l’adaptation, parfois nécessaire, de son cadre de vie.

Quelle est la formation à suivre ?

Seuls les aides-soignants et les aides médico-psychologiques peuvent accéder à cette fonction. Pour ce faire, ils suivent une formation de 140 heures spécifique à la fonction d’assistant de soins en gérontologie.

Cette formation, dispensée dans le cadre de la formation continue, est prise en charge financièrement par l’établissement de santé ou l’établissement médico-social et donne lieu à une attestation de suivi.

Evolutions – passerelles vers d’autres métiers :

secrétaire médicale, infirmier.

Parole de pro Cécile, assistante de soins en gérontologie

Je travaille depuis plusieurs années dans une unité de soins de longue durée (USLD) qui accueille de nombreux patients atteints de la maladie d’Alzheimer. Cette année, j’ai fait partie des premiers aides-soignants à bénéficier de la formation d’ASG et à intégrer cette unité qui accueille des patients ayant des troubles très sévères du comportement. Au cours de ma formation d’aide-soignant, j’ai appris à travailler dans une équipe pluridisciplinaire où les compétences de tous sont valorisées. Dans la maladie d’Alzheimer, la personne reste capable de s’exprimer, même si la communication ne passe pas que par la parole. Dans la formation d’ASG, j’ai appris à adapter cette communication en fonction des capacités de compréhension de la personne. C’est un métier passionnant où les rapports humains sont très forts.

Métiers par ordre alphabétique