background

Fiche métier "Brancardier"

Médico-technique

Quelles sont les principales activités ?

L’hôpital est un lieu de soins, mais aussi un lieu où la qualité de la prise en charge du patient est fondamentale : en cela, le brancardier est un acteur clé.

Le brancardier transporte, accompagne et assure la manipulation des patients au sein d’un établissement de soins, que ce soit un hôpital ou une clinique. Il recueille des informations nécessaires au transport du patient auprès des services demandeurs : du service de chirurgie au service de radiologie, du service de médecine au laboratoire d’analyse médicale, par exemple. Dès le début jusqu’à la fin de la prise en charge, le brancardier saisit les données concernant les patients en vue de leur traçabilité.

Les supports de transport peuvent être assez diversifiés : brancards, bien sûr, mais aussi fauteuils roulants, lits d’hôpital, petite camionnette interne… Quels qu’ils soient, le brancardier les nettoient régulièrement afin de limiter la propagation des germes, les entretient et signale les plus défectueux.

Pour quelle rémunération ?

Le salaire mensuel brut du brancardier à l’hôpital est d’environ 1 390€ en début de carrière et de 1 500€ en fin de carrière.

Quelles sont les compétences et qualités nécessaires ?

Le brancardier doit avoir de bonnes conditions physiques : manipuler un lit d’hôpital ou un brancard nécessite parfois de l’énergie ! Il est aussi important que le brancardier ait le sens du contact et de l’écoute car il est en lien constant avec les patients et les services de l’établissement. Il doit connaitre parfaitement la géographie et l’organisation interne de l’établissement dans lequel il travaille.

Quelle est la formation à suivre ?

Il n’existe pas de diplôme spécifique au métier de brancardier. Chaque établissement organise des formations internes.

Un agent de service hospitalier (ASH) peut exercer des fonctions de brancardier. Pour exercer ce métier à l’hôpital, il peut être nécessaire de réussir les épreuves d’un concours, organisé au niveau national ou au niveau local.

Évolutions – passerelles vers d’autres métiers :

Aide-soignant, auxiliaire de puériculture, ambulancier, agent de service mortuaire

Parole de pro Jean-Pierre, brancardier

Grâce à mon métier, je suis toujours en mouvement : moi qui adore bouger, c’est parfait ! En plus, c’est un métier assez physique, qui me maintient en forme. Je connais par cœur mon hôpital car je suis amené à chercher et transporter des patients dans tous les services : en médecine, en radiologie, à la maison de retraite… C’est un métier très humain : j’essaie toujours d’échanger un peu avec le patient, de discuter de tout et de rien, de le rassurer si possible… Et j’y arrive le plus souvent ! Mon métier est un bon tremplin : je pense que mon expérience me permettra d’arriver au but que je me suis fixé, devenir aide-soignant.

Métiers par ordre alphabétique