accueil du site > Canicule et chaleurs extrêmes > Recommandations canicule > Les fiches > Fiches n° 1-5 : Mesures de la température corporelle

Fiches n° 1-5 : Mesures de la température corporelle

30 mai 2012
rss_off
Imprimer Grossir la taille des caractères taille de caractères normals
  • twitter
  • Facebook
  • Google
  • Googlebuzz
  • Live
  • Del.icio.us
  • technorati
  • viadeo
  • Yahoo! Bookmarks
  • Myspace
fermer

Quelle est la température corporelle normale ?

La température « centrale » se situe entre 37°C et 37,5°C. Il existe un gradient entre la température centrale et chaque site « périphérique » de mesure, dont les valeurs normales sont différentes selon les études. Il existe, en dehors de toute situation pathologique, de multiples facteurs endogènes et exogènes qui sont susceptibles de faire varier la température corporelle :

  • le moment de la journée où elle est prise :+ 0,5°C entre 6 et 18 heures,
  • la saison : un peu plus élevée en hiver qu’en été,
  • l’âge : l’amplitude de variation au cours de la journée est plus faible, entre 0,2 et 0,3°C,
  • le sexe : dans la population féminine, la température est supérieure de 0,2°C en moyenne à la population masculine, mais elle varie en fonction de l’activité génitale avec une augmentation d’environ 0,5°C en seconde partie de cycle ainsi qu’en début de grossesse,
  • la position pour la mesure : en position allongée et en position assise, la température est en générale inférieure de 0,3°C à 0,4°C à celle mesurée en position debout,
  • l’alimentation, le stress, l’émotion et la colère seraient capables d’augmenter la température au maximum de 0,5°C,
  • l’ingestion d’alcool peut provoquer des variations dans les deux sens selon le délai séparant l’ingestion de la prise de température et selon la dose ingérée,
  • l’exercice physique qui a tendance à augmenter la température.

Quelle méthode de mesure de la température corporelle utiliser ?

La thermométrie rectale
La thermométrie rectale a toujours été considérée comme la norme pour mesurer la température mais de nombreuses études récentes en ont révélé certaines limites. La température rectale change lentement par rapport à la variation de la température interne, et on a démontré qu’elle demeure élevée bien après que la température interne du patient a commencé à baisser, et inversement.

Des perforations rectales se sont déjà produites, et sans technique de stérilisation convenable, la thermométrie rectale peut propager des contaminants souvent contenus dans les selles.

La thermométrie axillaire (au niveau de l’aisselle)
Même s’il est très facile de mesurer la température axillaire (par rapport aux mesures par voie buccale ou rectale), il est démontré qu’elle procure la plus mauvaise évaluation de la température interne. Pour prendre ce type de température, il faut placer un thermomètre au mercure traditionnel bien en place sur l’artère axillaire, et la mesure est très influencée par les conditions environnementales.

La thermométrie buccale
Le foyer sublingual est aisément accessible et donne la température des artères linguales. Cependant, la température buccale est facilement influencée par l’ingestion récente d’aliments ou de boissons et par la respiration par la bouche. Pour mesurer la température buccale, il faut garder la bouche fermée et la langue abaissée pendant trois à quatre minutes, une tâche souvent difficile à réaliser.

La thermométrie auriculaire
Le thermomètre auriculaire est d’utilisation facile et présente moins de risques mais il est moins sensible dans la détection des fièvres.

Plages de température corporelle normale

Méthode utiliséePlage de température normale
Rectale 36,6°C à 38,0°C
Auriculaire 35,8°C à 38,0°C
Buccale 35,5°C à 37,5°C
Axillaire 34,7°C à 37,3°C
<p>Madame Marisol Touraine</p>

Marisol Touraine - Ministre des Affaires sociales et de la Santé

Mots-clés

Service Public Legifrance Gouvernement IGAS

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.