accueil du site > Coopération franco-chinoise en santé > La coopération franco-chinoise en santé

La coopération franco-chinoise en santé

12 mai 2010
rss_off
Imprimer Grossir la taille des caractères taille de caractères normals
  • twitter
  • Facebook
  • Google
  • Googlebuzz
  • Live
  • Del.icio.us
  • technorati
  • viadeo
  • Yahoo! Bookmarks
  • Myspace
fermer
La coopération franco-chinoise en santé

Annie Podeur, directrice de l’hospitalisation et de l’organisation des soins, se rend en Chine du 9 au 13 mai 2010 avec Madame Roselyne Bachelot-Narqui, ministre chargée de la santé afin de rencontrer à Pékin Monsieur Chen Zhu ministre de la santé chinois.

La participation de la ministre lors de l’ouverture de la commission mixte de suivi de la mise en œuvre de la déclaration d’intention d’aout 2008 ainsi que l’entretien bilatéral avec son homologue Chen Zhu le même jour, survient dans un contexte de poursuite voire de montée en charge de la réforme du système de santé, avec ses objectifs d’amélioration de l’accès à la couverture assurance maladie, de l’offre et de la qualité des soins, d’encadrement de la sécurité et des prix des médicaments, alors que le conseil des Affaires d’Etat a mis en place dès 2009 un plan d’investissement de 850 milliards de yuans (124 milliards de dollars) pour la réforme.

Début 2010 la réforme des hôpitaux publics a été réaffirmée avec le lancement de projets-pilotes dans 16 villes pilotes pour une cinquantaine d’hôpitaux afin d’en améliorer la gestion, le fonctionnement et la qualité.

Ces réformes se poursuivent alors que le ministère a été particulièrement réactif lors de la gestion de la crise de la grippe a été A/H1N1 avec la mise en place d’un système de surveillance et de déclaration dès le mois de mai, la mise au point rapide d’un vaccin et le lancement d’une une campagne de vaccination à partir du mois de septembre avec l’objectif de vacciner 10 % de la population.

La coopération franco-chinoise

La coopération franco-chinoise en santé s’appuie sur un partenariat ancien dans le domaine médical, en particulier sur les échanges (datant d’une vingtaine d’années) dus aux quatre filières médicales francophones (cf. annexe 1). Celles-ci ont permis de constituer un vaste et véritable réseau français de 25 universités et de 19 centres hospitaliers universitaires (CHU) et de participer à la formation d’environ 1200 à 1500 médecins par le biais de bourses et/ou de stages).

Plusieurs accords ont été signés dans le domaine de la santé depuis mai 1997, date à laquelle le président Chirac a signé le premier accord de coopération en médecine et santé (cf. annexe 2). La déclaration d’intention pour le développement de la coopération franco-chinoise dans le domaine de la santé signée le 11 aout 2008 par la ministre de la santé et des sports et son homologue chargé de la santé, M. Chen Zhu, a permis de mettre l’accent sur quatre axes de coopération prioritaires :

Les quatre axes de coopération figurant dans la déclaration d’intention

Pour mener à bien les actions en relation avec cet accord une enveloppe de 130 000 euros a été « fléchée » en 2010 dans le cadre des crédits de coopération du ministère des affaires européennes et étrangères (sur un montant total de 340 000 euros).

Le suivi de cet accord est assuré par une commission mixte suivi de la mise en œuvre de la déclaration d’intention réunie pour la première fois en décembre 2008.

La deuxième réunion de la commission mixte est prévue à Pékin à la demande du ministère de la santé chinois, au ministère de la santé chinois le 10 mai 2010. Ses travaux seront ouverts par les deux ministres de la santé. Elle permettra de prendre acte des activités déployées depuis décembre 2008 et de valider les axes proposés ainsi les nouvelles perspectives.

Les communiqués de presse

Sources :
Direction générale de l’offre de soins (Dgos)
14, avenue Duquesne, 75350 Paris 07 SP

Mise en ligne : mai 2010

<p>Madame Marisol Touraine</p>

Marisol Touraine - Ministre des Affaires sociales et de la Santé

Mots-clés

Service Public Legifrance Gouvernement IGAS

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.