accueil du site > Actualité/Presse > Les communiqués > Année 2012 > Pour une politique de transparence dans les établissements de santé : (...)

Pour une politique de transparence dans les établissements de santé : bilan, nouveautés et perspectives des indicateurs de qualité et de sécurité des soins

27 novembre 2012
rss_off
Imprimer Grossir la taille des caractères taille de caractères normals
  • twitter
  • Facebook
  • Google
  • Googlebuzz
  • Live
  • Del.icio.us
  • technorati
  • viadeo
  • Yahoo! Bookmarks
  • Myspace
fermer
Pour une politique de transparence dans les établissements de santé : bilan, nouveautés et perspectives des indicateurs de qualité et de sécurité des soins

Dans le cadre de la deuxième édition de semaine de la sécurité des patients, qui se tient du 26 au 30 novembre 2012, Jean Debeaupuis, directeur général de l’offre de soins et le professeur Jean-Luc Harousseau, président de la haute autorité de santé (HAS), ont restitué ce jour les résultats des indicateurs de qualité et de sécurité des soins 2011.

Tous deux saluent l’action des établissements de santé : depuis près de six ans, ceux-ci se sont engagés dans cette démarche en participant au déploiement de ces indicateurs, véritable outil de pilotage de la qualité et de la sécurité des soins pour les établissements et de transparence à destination des usagers.

Les résultats sont d’ores et déjà accessibles sur le site de diffusion publique Platines : www.platines.sante.gouv.fr

A ce jour, 16 indicateurs existent : 7 pour la lutte contre les infections nosocomiales – généralisés par la DGOS – 9 pour la qualité et la sécurité de la prise en charge du patient – QUALHAS, généralisés par la HAS.

Chaque établissement a 2 mois à compter de ce jour pour mettre à la disposition du public ses résultats individuels assortis de données de comparaison, permettant ainsi une information au plus près de l’usager.

C’est précisément à destination des établissements – et plus globalement, de tous les acteurs qui diffusent des informations comparatives utilisant les indicateurs : journalistes, opérateurs de soins etc – que la HAS a élaboré un guide publié aujourd’hui. Ce guide méthodologique de diffusion publique des indicateurs doit les aider à améliorer la qualité de leur communication et son impact auprès du public.

La HAS et la DGOS entendent porter de manière forte l’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins.

Ainsi, en plus de l’extension des indicateurs QUALHAS aux secteurs de la psychiatrie et de l’hospitalisation à domicile, la HAS diffuse cette année un indicateur dans le domaine de la cancérologie sur une étape clé de la prise en charge au travers des réunions de concertation pluridisciplinaire (RCP) et l’indicateur de pratique clinique sur l’évaluation du risque d’escarre en HAD.

Pour continuer à progresser sur le champ de la sécurité des patients, plusieurs changements marquent l’évolution du tableau de bord des infections nosocomiales, avec des indicateurs de 2ème génération :

  • plus exigeants sur les actions et les résultats,
  • plus spécifiques sur les grands risques graves et évitables avec de nouveaux indicateurs : l’indicateur composite de lutte contre les infections du site opératoire (ICA-LISO) et l’indicateur composite de maîtrise de la diffusion des bactéries multi-résistantes (ICA-BMR).

De la même façon, les indicateurs de qualité et de sécurité de la prise en charge de la HAS en cours de généralisation visent à mesurer la qualité et la sécurité des soins pour des prises en charge cliniques fréquentes afin de compléter un dispositif transversal aux pratiques hospitalières.

Le site Platines, plateforme de diffusion publique des indicateurs, connaît de nouvelles avancées telles que l’introduction des secteurs de l’hospitalisation à domicile (HAD), de la santé mentale ainsi qu’une évolution de son ergonomie et la recherche d’établissement par géolocalisation.

Enfin, afin de prolonger la recherche sur le développement d’indicateurs, un appel à projet conjoint au ministère chargé de la santé et à la HAS est prévu, dans le but de financer des nouveaux projets de recherche pour les années 2013-2016.

Des thèmes prioritaires sont d’ores et déjà envisagés, tels que la satisfaction des patients, l’amélioration du parcours de soins, le mangement des ressources humaines, l’évaluation de la qualité en psychiatrie et la sécurité des prises en charge.

Plus d’informations :

Consulter le dossier de presse (PDF - 2 Mo)

Contacts presse :
Direction générale de l’offre de soins (DGOS)
Lucie Dufour
Tél. 01 40 56 47 43
lucie.dufour[@]sante.gouv.fr

Haute autorité de santé (HAS)
Florence Gaudin - Audrey Salfati
Tél : 01 55 93 73 52
contact.presse[@]has-sante.fr

<p>Madame Marisol Touraine</p>

Marisol Touraine - Ministre des Affaires sociales et de la Santé

Mots-clés

Service Public Legifrance Gouvernement IGAS

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.