background

Fiche métier "Sage-femme"

Soin

Si ce métier est très largement exercé par des femmes, les hommes peuvent aussi le pratiquer : on les appelle alors souvent des maïeuticiens.

Quelles sont les principales activités ?

La sage-femme assure le suivi prénatal en accompagnant les futures mères tout au long de leur grossesse à travers des séances de préparation à l’accouchement.
Elle pratique également les accouchements, en autonomie ou avec un médecin. Pendant l’accouchement, elle surveille pas à pas l’évolution du « travail » jusqu’à la naissance. Elle peut être amenée à faire appel au gynécologue-obstétricien ou au chirurgien en cas de complication ou de césarienne.

Une fois l’accouchement terminé, cette spécialiste s’assure de la bonne santé du nouveau-né et contrôle ses réflexes. Durant les jours qui suivent l’accouchement, elle prodigue les soins nécessaires au rétablissement de la mère. La sage-femme peut aussi se déplacer au domicile de la mère.
Enfin, quelques semaines après la naissance, elle assure les séances de rééducation postnatale.

Depuis 2009, les sages-femmes sont autorisées à prescrire la contraception féminine et à assurer un suivi gynécologique de prévention, à l’exception des patientes à risque. Elles peuvent également pratiquer les vaccinations prévues par la réglementation.

Le métier de sage-femme s’exerce aussi bien en ville, à l’hôpital, ou en clinique.

Pour quelle rémunération ?

Le salaire mensuel brut d’une sage-femme à l’hôpital est d’environ 1 980€ en début de carrière et de 3 820 € en fin de carrière.
En 2008, le revenu mensuel moyen des sages-femmes libérales est estimé à 2 426 €.

Quelles sont les compétences et qualités nécessaires ?

Dotée de compétences scientifiques et médicales, la sage-femme possède aussi un excellent sens relationnel. Sa capacité à établir une relation de confiance avec la femme et le couple est primordiale. C’est un métier d’aide et de soutien, où pédagogie et mise en confiance sont indispensables. Son travail contribue à la qualité des relations qui se nouent entre une femme, un homme, un couple et leur bébé. La sage-femme est confrontée à des émotions très fortes tout au long de la journée et de la nuit. Certaines grossesses, certains accouchements peuvent être difficiles, la sage-femme est une personne clé qui doit toujours savoir réagir, faire preuve de tact et de beaucoup de tolérance.

Quelle est la formation à suivre ?

La formation dure cinq ans. Accessible après le baccalauréat, la première année est effectuée à l’université. Elle est commune à d’autres études de santé (médecine, pharmacie et chirurgie dentaire). L’admission dans une école hospitalière ou dans une structure universitaire dédiée à la formation de sage-femme dépend du rang de classement aux épreuves de la première année. Les études dans ces structures se déroulent pendant quatre ans.


Sage-femme en CHU par emploipublic
Vers le site emploipublic.fr
Parole de pro Charlotte, sage-femme

Mon métier est très centré sur l’humain et sur le rapport avec les futures mamans ! Je les accompagne durant tout la période de leur grossesse, de la phase de préparation à l’accouchement jusqu’à la naissance de l’enfant : cela instaure des relations fortes et de confiance. J’essaie d’associer un maximum les futurs papas, qui se sentent parfois mis de côté. J’ai pratiqué des centaines d’accouchements : la joie des parents est toujours merveilleuse. Impossible de s’en lasser !

Métiers par ordre alphabétique