SARM

22 mars 2013
rss_off
Imprimer Grossir la taille des caractères taille de caractères normals
  • twitter
  • Facebook
  • Google
  • Googlebuzz
  • Live
  • Del.icio.us
  • technorati
  • viadeo
  • Yahoo! Bookmarks
  • Myspace
fermer
SARM

Staphylococcus aureus résistant à la méticilline dans les prélèvements à visée diagnostique sur 3 ans.

L’indice triennal de SARM permet de refléter l’écologie microbienne du Staphylococcus aureus (staphylocoques dorés) résistants à la méticilline (SARM) de l’établissement et sa capacité à la maîtriser par des mesures de prévention de la transmission de patient à patient et par une politique de maîtrise des prescriptions d’antibiotiques. Cette bactérie multi-résistante aux antibiotiques est fréquemment en cause dans les IN.

Cet indice dépend d’une part, du nombre de patients venant d’un autre hôpital colonisés ou infectés par cette bactérie multi-résistante (SARM dits importés) et d’autre part de la prévention de la diffusion des SARM d’un patient à l’autre (SARM dits acquis dans l’établissement) et de la politique de maîtrise de la prescription des antibiotiques.

Le taux triennal est complété par une tendance évolutive des taux annuels de SARM de l’établissement de 2006 à 2011

Téléchargements

Sources :
Direction générale de l’offre de soins (DGOS)
Direction générale de la santé (DGS)
14 avenue Duquesne - 75350 Paris 07 SP

Mise en ligne : mars 2005
Actualisation : mars 2013

<p>Madame Marisol Touraine</p>

Marisol Touraine - Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes

Mots-clés

Service Public Legifrance Gouvernement IGAS

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.